> Le lycée et son histoire

Le Lycée Maritime et Aquacole (LMA) de La Rochelle est l’un des douze Lycées Professionnels Maritimes (LPM) qui constituent le réseau d’établissements d’enseignement public de la Direction des Affaires Maritimes (DAM) du Ministère de la Transition Écologique et Solidaire (MTES).

> Un statut public mais une tutelle spécifique

Le LMA prépare les élèves issus des classes des collèges aux diplômes de l’enseignement maritime secondaire (CAP, BEP et BAC PRO) et les stagiaires adultes aux brevets maritimes nécessaires à la navigation côtière. Il prépare aussi à certains métiers para maritimes (poissonnier, employé de marée).

Le LMA de La Rochelle est sous l’autorité académique de La Direction Interrégionale de la mer. Les diplômes, Brevets et titres de formation qu’il dispense sont délivrés par le Ministère du Développement durable et de la mer. Ils sont cependant également reconnus par l’Education Nationale et s’inscrivent dans le schéma général de la formation professionnelle, permettant ainsi la poursuite d’études et la réorientation vers d’autres filières de formation.

Le Lycée Maritime et Aquacole couvre l’ensemble des formations du champ professionnel « Métiers de la mer » :

Enfin, Le Lycée Maritime de La Rochelle est fort de ses cinquante années d’expérience, de son implication auprès des professionnels de la mer et de ses très bons taux de réussite et d’insertion. Les élèves titulaires d’un titre ou d’un diplôme maritime ont acquis le droit d’exercer un métier de la mer pour accéder à un emploi qualifié, patronner un navire, créer leur entreprise de cultures marines. La pêche et les cultures marines, en particulier, manquent de marins formés.

> Un établissement à taille humaine

Le LMA de La Rochelle est un établissement à échelle humaine qui accueille chaque année 240 élèves (Formation Initiale) et environ 400 stagiaires adultes (Formation Continue).

L’équipe éducative et pédagogique est composée :

  • D’une quarantaine d’enseignants et d’un Conseiller d’Éducation diplômés de l’enseignement supérieur et/ou anciens professionnels de la pêche, de la marine marchande ou des cultures marines, recrutés sur concours et ayant reçu des formations pédagogiques.
  • De personnels de vie scolaire, de structure, d’accueil et de restauration compétents dans l’encadrement des élèves et stagiaires.

Tous ont à cœur de constituer une équipe dynamique et stable qui s’investit sur le long terme pour offrir aux jeunes et aux stagiaires, développement personnel et avenir professionnel.

> Une pédagogie reposant sur la pratique professionnelle

Les élèves reçoivent une formation théorique et pratique qui les prépare à leur futur métier : au commerce, à la pêche ou cultures marines. Les stages qui ponctuent l’année scolaire, à bord des navires ou dans les entreprises partout sur le littoral Français et même à l’étranger ou dans les DOM TOM, permettent l’acquisition de compétences professionnelles et de connaître le milieu maritime et le monde du travail. C’est souvent au cours de ces stages que l’élève rencontre son futur employeur.

La poursuite d’études est possible à l’École Nationale Supérieure Maritime ( ENSM ) ou dans l’enseignement supérieur (BTS).
Des visites de navires, d’entreprises, de centres de recherche, d’expositions sont régulièrement organisées et des séjours en France ou parfois à l’étranger sont aussi programmés.

Des modules de formation encadrés par les professeurs de l’équipe pédagogique sont organisés pour l’acquisition de compétences spécifiques : stage « feu », stage « plongée en milieu naturel», stage de découverte de techniques aquacoles spécifiques à une région…

La scolarité est gratuite.  Sous conditions de ressources, il est possible d’obtenir une bourse d’études.

Extrait du simulateur machine Transas : visualisation en 3D de la salle des machines d'un ferry équipé de deux moteurs Diesel suralimentés à 8 cylindres en ligne.
Extrait du simulateur machine Transas : visualisation en 3D de la salle des machines d'un ferry équipé de deux moteurs Diesel suralimentés à 8 cylindres en ligne.

> Un peu d'histoire ...

La première Ecole d’Apprentissage Maritime est installée à La Rochelle en 1941 à « l’Abri du Marin », place de la Chaîne. L’école rochelaise de navigation prépare alors aux brevets d’officier mécanicien de troisième et de deuxième classe (OM3 et OM2), lieutenant de pêche et chef de quart. C’est donc une école destinée aux pêcheurs et marins du commerce ayant déjà une expérience maritime. L’Ecole d’Apprentissage Maritime (EAM) de Port-Neuf ouvre ses portes en 1958, les cours durent neuf mois et préparent au Certificat d’Aptitude Maritime (CAM).

A la rentrée 1961, l’école technique de navigation est rattachée à l’EAM. Dès 1968, les premières formations en cultures marines (Certificat d’Etudes Maritimes Conchylicoles) sont préparées sur l’établissement de Port-Neuf. En 1974, le Collège d’Etudes techniques Maritimes Conchylicoles (établissement dépendant du même réseau d’établissements) organise à Ronce-Les-Bains une première formation de BEP Maritime de Conchyliculture transférée en 1980 à Port-Neuf et l’EAM devient EMA (Ecole Maritime et Aquacole). A partir de 1990, l’acquisition d’un établissement d’application à Ars-en-Ré permet d’améliorer notablement les enseignements pratiques en cultures marines. L’EMA devient établissement public local d’enseignement en 1991 et prend le nom de Lycée Régional d’Enseignement Maritime et Aquacole (LREMA) en 1993.

Retourner en haut