> Un site exceptionnel au cœur du marais

Le lycée est doté d’une ferme pédagogique « grandeur nature », situé dans un cadre exceptionnel sur l’île de ré, au cœur des meilleurs sites de productions du secteur de la Rochelle. Elle bénéficie d’un environnement naturel et professionnel riche constitué aussi bien d’entreprises conchylicoles innovantes que traditionnelles, d’une pisciculture marine et du principal producteur de naissain d’huîtres de la région. Les relations avec les entreprises sont excellentes : de nombreuses séquences pédagogiques sont menées avec leur collaboration et ils participent aux examens.

Entrée ferme pédagogique
Entrée ferme pédagogique LMA. Photo Jacky Grange - LMA La Rochelle

> Une pédagogie active et innovante

La « ferme », comme disent les élèves, c’est le support de la formation professionnelle des lycéens qui suivent le cursus « Cultures Marines » en CAP comme en Bac pro, c’est leur « salle de travaux pratiques ». Sa conception et son fonctionnement sont orientés davantage vers la pédagogie que vers la production. Sur ce site tout est fait par et pour les élèves. Ce sont eux qui apportent les soins courants aux élevages tout en recevant une formation individuelle et spécifique aux différentes techniques utilisées en aquaculture. Ainsi mis en situation réelle, les jeunes s’impliquent, se sentent responsables et concernés par la réussite des élevages dont ils ont la charge, et par conséquent apprennent et progressent sans s’en rendre compte !

Chaque classe (12 à 24 élèves) vient une journée par semaine sur site, accompagnée par deux ou trois professeurs.

L’équipe pédagogique « cultures marines » comprend cinq professeurs dont les cursus sont complémentaires (universitaires et anciens professionnels des cultures marines). Cette équipe polyvalente prend totalement en charge les élèves sur le site et les encadre dans toutes les activités de la journée : Formation, entretien des élevages et des locaux, transport en autocar, repas, rangement et nettoyage. Ces professeurs travaillent en équipe pour que la gestion des productions s’articule bien avec les progressions pédagogiques de chaque classe.

Les élèves retrouvent en classe ces mêmes professeurs pour la partie théorique de l’enseignement professionnel ce qui facilite l’acquisition des connaissances lorsque le professeur fait référence à des situations concrètes observées en situation de production.

Depuis plusieurs années, des professeurs d’autres spécialités travaillent avec l’équipe cultures marines pour mettre en place une pédagogie de projet.

Avec le professeur chargé de leur formation technique liée aux équipements, les élèves ont construit une nurserie pour les bivalves et une unité d’ultrafiltration et de stérilisation de l’eau pour l’écloserie.

Enfin, un technicien de ferme s’occupe des élevages en l’absence des élèves et prépare les séquences de TP. Sa collaboration étroite avec les enseignants permet d’entretenir et de faire évoluer les équipements.

Apprentissage de la conduite du tracteur - Photo LMA La Rochelle.
Apprentissage de la conduite du tracteur - Photo LMA La Rochelle.

> Des équipements professionnels et performants

La ferme d’Ars en Ré est implantée sur un marais magnifique de 2,7 ha. La ferme comprend deux bâtiments reliés par une allée couverte, la surface construite couvre environ 900 m2.

Les locaux abritent des structures pédagogiques représentatives des types de production pratiqués en cultures marines.

Conchyliculture

Atelier conchylicole

Le cycle de production de l’huître est complet, de la maturation des géniteurs à la mise en marché des huîtres.

L’atelier présente les équipements permettant la rationalisation de la production ostréicole: Chaîne de tri et de conditionnement, empocheuse programmable, calibreuse automatique, cribleur, laveur, cercleuse, ébouillanteuse,…

Une micronuserie et une nurserie permettent de prégrossir le naissain sur place avant de le transférer sur les parcs d’élevage.

Photo J. Grange, LMA La Rochelle.

Pisciculture (bars, daurades, turbots)

Prégrossissement de poissons

Les structures d’élevage permettent l’acquisition des savoir-faire essentiels liés à l’élevage des poissons (nourrissage, suivi de croissance, tris, transferts,…). Ces acquisitions se font sur trois espèces de poissons (turbots, daurades, bars) qui différent par leur taille, leur comportement et leurs techniques d’élevage.

Elevage de daurades - ferme LMA La Rochelle
Élevage de daurades - Photo L. Widmann

Crevetticulture

 

Des aménagements permettent d’utiliser les bassins de la nurserie de poissons pour le prégrossissement des crevettes en mai, avant leur mise en grossissement en marais.

L’élevage se poursuit dans des bassins creusés dans le marais, dans des conditions extensives.

Homard élevé à la ferme dans le cadre de la participation du lycée au programme de réintroduction du homard sur les côtes de l'Ile de Ré - Photo J. Grange, LMA La Rochelle.

Production de juvéniles (écloserie) de bivalves et de poissons.

La maturation, la ponte et l’élevage larvaire de bivalves sont mis en œuvre au printemps. Le télécaptage de larves d’huîtres permet d’approvisionner le cycle de production en naissain.

Une fois par an, un module de formation professionnelle de quatre jours consécutifs, nous permet de mettre en œuvre et d’assurer le suivi de l’embryogenèse d’œufs de poissons.

Naissain en nurserie à la ferme - Photo L. Widmann, LMA La Rochelle.
Naissain en nurserie à la ferme - Photo L. Widmann, LMA La Rochelle.

Production de proies vivantes (phytoplancton, rotifères, artémias)

Une unité de production climatisée et alimentée en eau de mer ultrafiltrée et stérilisée est utilisée pour l’acquisition des compétences liées à la production de proies microscopiques destinées l’alimentation des larves de poissons.

Production de plancton - Photo L.Widmann
Production de plancton - Photo L.Widmann

– Marais et champ de claires :

 

Au départ seulement destiné à l’affinage des huîtres, le marais est maintenant utilisé pour des élevages extensifs combinés :

  • prégrossissement et grossissement de palourdes / grossissement de crevettes,
  • pousse en claire d’huîtres / grossissement estival de poissons,
  • affinage d’huîtres,
  • pregrossissement de naissain d’huîtres.
Pêche des daurades en claire - Photo LMA La Rochelle.
Pêche des daurades en claire - Photo LMA La Rochelle.

Parcs ostréicoles en surélévation.

Nos parcs sont situés sur l’Ile de Ré, à proximité de l’établissement. Leur accès est facile (à pied), et permet l’intervention de toute une classe. Leur situation respective sur les côtes Nord et Sud de l’Ile de Ré, permet de comparer les productivités et les performances d ‘élevage.

Élèves en train de retourner des poches d'huitres sur le parc du Martray - Photo F. Lelan, CdA La Rochelle.

– Bouchots à moules.

Elève embarqué en mytiliculture Le lycée est concessionnaire de bouchots à moules en Baie de l’Aiguillon. Ne disposant pas des moyens nautiques permettant de les exploiter, un partenariat avec les mytiliculteurs (notamment des anciens élèves) a été mis en place. La formation mytilicole est une priorité pour l’équipe pédagogique : une vingtaine d’entreprises de Charron accueillent régulièrement des jeunes à bord de leurs navires pour des  former aux techniques mytilicoles.

> Conclusion

[/vc_column]

L’objectif de l’enseignement professionnel « Cultures marines » est l’acquisition d’un socle de compétences multiples permettant aux jeunes de s’intégrer dans l’entreprise et de s’adapter à tous les types de productions sur tous types de sites d’élevage.

Nous avons défini nos supports et nos séquences pédagogiques de sorte à ce qu’elles soient préparatoires et complémentaires aux situations professionnelles rencontrées lors des stages en entreprise.

Notre établissement n’a aucune obligation de rentabilité. Ce qui nous permet de nous concentrer sur les élèves et leur progression, la production étant pour nous un objectif pédagogique et non pas structurel.

Retourner en haut