> Machines Marines

Le déroulé de carrière d’un mécanicien embarqué permet d’accéder aux plus hautes fonctions, via une succession de formations et de temps de service en mer. Peu de métiers offrent de telles possibilités de promotion sociale.

Voir : le schéma du cursus des formations « machine ».

> Brevet de mécanicien 750 kW

Ce brevet est un titre qui permet d’exercer des fonctions aux niveaux d’appui, opérationnel et de direction. Cette formation permet le développement de compétences de haut niveau en mécanique et en électrotechnique navales et en conduite et maintenance des machines marines.

Pré-requis

Les conditions d’admission en formation sont les suivantes :

Débouchés – poursuite d’études

Le titulaire peut exercer des fonctions de chef mécanicien à bord des navires d’une puissance propulsive de moins de 750 kW, aussi bien au commerce, qu’à la pêche ou à la plaisance. Dans certaines conditions, navires armés au commerce exerçant des activités de transport de passagers et effectuant dans les eaux territoriales un service en mer de moins de douze heures, le titulaire peut exercer des fonctions de chef mécanicien à bord de navires équipés de deux moteurs d’une puissance propulsive inférieure à 750 kW chacun et permettant d’assurer la vitesse de sécurité du navire. Il peut également exercer des fonctions de matelot mécanicien ou de maître machine à bord de navires de plus forte puissance. Une poursuite d’étude est possible en se présentant au cours de Chef Mécanicien 3000 kW.

Soudure à l'arc à l'atelier. - Photo LMA.
Soudure à l'arc à l'atelier. - Photo LMA.

> Brevet de mécanicien 250 kW

Ce brevet est un titre qui permet d’exercer des fonctions au niveau d’appui opérationnel et de direction. Cette formation permet le développement de compétences de base en mécanique et en électrotechnique navales et en conduite et maintenance des machines marines.

Pré-requis

Les conditions d’admission en formation sont les suivantes : Avoir 18 ans au moins,

  • être titulaire d’un certificat médical d’aptitude en cours de validité ( Pour en savoir plus, cliquez ici. ) ;
  • avoir une qualification professionnelle au moins de niveau V (CAP, BEP) ou un titre maritime permettant d’être porté au rôle d’équipage.

Scolarité

Avec une durée de formation totale de 105 heures sur une durée de 3 semaines.

Le brevet de mécanicien 250 kW est délivré aux candidats ayant suivi la formation, satisfait aux conditions d’évaluation et justifiant de la formation CFBS.

Accéder à la grille horaire et au référentiel.

Débouchés – poursuite d’études

Le titulaire peut exercer des fonctions de chef mécanicien à bord des navires d’une puissance propulsive de moins de 250 kW, aussi bien au commerce, qu’à la pêche ou à la plaisance. Dans certaines conditions, navires de longueur hors tout inférieure à 12 mètres et effectuant dans les eaux territoriales un service en mer de moins de douze heures, le titulaire peut exercer des fonctions de chef mécanicien à bord de navires équipés de deux moteurs hors-bord d’une puissance propulsive inférieures à 250 kW chacun et permettant s’assurer la vitesse de sécurité du navire. Une poursuite d’étude est possible en se présentant au cours de Mécanicien 750 kW.

Démarrage moteur Diesel à l'atelier. - Photo LMA de La Rochelle.
Retourner en haut